fbpx
Nouveau Service

Maquillage Semi Permanent Des Yeux

Qu’est-ce que la micropigmentation du regard?

Il s’agit de la toute dernière technique d’embellissement semi-permanent qui permet de révéler durablement votre beauté naturelle.

Exécutée à l’aide d’un dermographe électrique, permettant un travail précis et subtil.

Le résultat obtenu est extrêmement fin puisque la micro-aiguille utilisée est aussi fine qu’un poil humain et que l’utilisation du stylo électrique permet d’implanter le pigment de manière très précise et uniforme. Les pigments répondent aux normes Européennes et Americaines, et sont contrôlés anti-allergènes et certifiés Végan.

Tarifs

Ras de cils supérieur / inférieur (1h30/1h) : 200 € / 150 € 
Eye-liner classique ou poudré (2h) : 350 € 
Eye-liner & fard (2h30) : 450 €

(une retouche offerte*)

Si vous souhaitez prendre rendez vous avec Marjelaine, pour un maquillage semi permanent (sourcils, tâches de rousseur, lèvres, eye-liner poudré ou soins de la peau), vous pouvez la contacter directement :

contact.marjelaine.m@gmail.com ou  

PORT : 07 71 17 89 08

pour convenir d’un rendez vous après le confinement

* Pour bénéficier de la gratuité de la retouche, celle-ci devra être effectuée 4 semaines minimum à 2 mois maximum après votre rendez-vous initial.

Votre séance de A à Z

F.A.Q

Avant/Pendant

La micro-pigmentation digitale des yeux est une technique d’embellissement semi-permanent qui consiste à densifier des cils clairsemés, souligner les yeux d’un trait d’eye-liner net ou fondu, ou encore maquiller subtilement la paupière à la manière d’un fard. Cette technique est réalisée à l’aide d’un stylo électrique, spécialement conçu pour traiter la zone délicate des yeux, sur lequel est fixée une micro-aiguille stérile à usage unique. Ce dispositif permet d’obtenir une résultat aussi délicat que précis, et ce sans abîmer la peau.

La micropigmentation digitale des yeux est destinée à toutes les femmes désireuses de révéler leur beauté naturelle sans avoir à y passer des heures le matin. Elle permet d’habiller le regard, d’affirmer sa personnalité et augmente la confiance en soi. Elle offre également aux personnes souffrant d’une maladie touchant leur image la possibilité de se réapproprier leur identité visuelle.

• La technique du RAS DE CILS consiste à introduire un pigment sombre entre les cils afin de l’illusion qu’ils sont plus fournis et ainsi intensifier votre regard. Elle offre un résultat très naturel et est idéale pour les personnes dont les cils sont clairs ou clairsemés, et permet de recréer une ligne ciliaire en cas de pelade ou suite au effets indésirables d’un chimiothérapie. • La technique de l’EYE-LINER consiste à introduire un pigment sombre au dessus de la frange de cils, à la manière d’un trait parfaitement net pour un résultat sophistiqué, ou d’un trait subti- lement fondu pour un résultat tout doux. Elle est adaptable à toutes les morphologies et permet de souligner et d’étirer le regard pour afficher de magnifiques yeux de biche. • La technique de l’EYE-LINER & FARD consiste à introduire un pigment sous la peau afin d’y dessiner un joli trait d’eye-liner et d’ombrer votre paupière, à la manière d’un léger smoky. Elle permet donc d’habiller élégamment vos yeux, et ainsi d’arborer un regard de femme fatale. Le résultat est particulièrement joli sur les yeux aux paupières mobiles apparentes.

La douleur est quelque chose de très subjectif. Concernant cette procédure, la plupart des personnes n’ont pas particulièrement mal et la qualifie plutôt de désagréable et impressionnante que de douloureuse. Aussi, pendant la séance, j’applique régulièrement une lotion apaisante pour optimiser votre confort.

À ce jour, je n’ai rencontré aucune réaction allergique au matériel que j’utilise. Les pigments que j’emploie sont en conformité avec la législation française et ne contiennent donc pas de métaux lourds (qui peuvent être présents dans certains pigments bon marché et occasionner des réactions très virulentes). Les pigments utilisés sont également contrôlés anti-allergènes de sorte que les réactions sont extrêmement rares. Cependant, le risque zéro n’existe pas. Vous êtes donc tenue de m’informer de tous les éléments qui vous semblent importants concernant vos allergies et hypersensibilités connues (médicamenteuses, etc.), ainsi que de tout traitement en cours.
• Mineure (sauf présence et décharge écrite des deux parents) • Femme enceinte ou allaitant, • Hémophilie, • Epilepsie, • Système immunitaire déficient, • Hépatite, • HIV, • Chimiothérapie en cours, • Traitement au Rétinol (vitamine A) en cours, • Traitement contre l’acné (Roaccutane) en cours, • Traitement contre l’eczéma (corticoïdes) en cours, • Prise d’aspirine moins de 5 jours avant la séance, • Consommation de stupéfiants et/ou d’alcool moins de 24 heures avant la séance. Les médicaments fluidifiant le sang entrainent des saignements plus importants et ne permettent pas d’implanter le pigment correctement. Il est donc conseillé de consulter votre médecin traitant afin de savoir s’il est possible de suspendre la prise de ces médicaments pendant 5 jours avant le traitement et d’attendre 4 heures après le traitement avant la reprise des médicaments. Sont concernés notamment : • La prise d’aspirine • La prise d’antibiotiques • La prise d’anticoagulant • La prise de Sedergine Les antidouleurs, du type paracétamol, dafalgan, perdolan, panadol ou nurofen peuvent néanmoins être utilisés sans restriction, en accord avec leur posologie. Il est possible de réaliser une micro-pigmentation uniquement avec l’accord écrit de votre médecin traitant dans les cas suivants : • Hypertension • Problèmes cardiaques • Cancer de la peau (récent ou ancien) En cas de doute, veuillez consulter votre médecin traitant.

Comme tout acte impliquant une effraction cutanée (blessure, prise de sang, piercing, etc.), il existe des risques sanitaires liés à la pratique de la micropigmentation.

Titulaire de la formation réglementaire d’hygiène et salubrité, j’ai connaissance de ces risques et mets en place toutes les procédures nécessaire afin de garantir votre sécurité.

Vous pouvez prendre connaissance de ces risques dans les documents officiels disponibles sur les liens suivants :

• risques et précautions :
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_information.pdf

• stérilisation des matériels :
http://s-n-a-t.org/download/protocole_sterilisation.pdf

• règles générales d’hygiène et de salubrité :
http://s-n-a-t.org/download/regles_genhygiene.pdf

Dans un premier temps, je vous remets le consentement éclairé et nous faisons le point sur votre état de santé afin de s’assurer qu’il n’y a aucune contre-indication. Puis, je nettoie et aseptise la zone à pigmenter et la prends en photo pour votre dossier.
Dans un second temps, nous déterminons ensemble la technique qui convient le mieux au résultat que vous souhaitez et, selon la techniques employée, je définis à l’aide d’un crayon à maquillage la forme la plus adaptée à la morphologie de votre visage et à votre goût.

Enfin, je sélectionne le(s) pigment(s) adéquat(s) et, avec votre accord, je procède à la micropigmentation, une paupière après l’autre.

Au cours de la séance, et en particulier lors de la pigmentation, j’aseptise régulièrement la zone et mets tout en oeuvre pour respecter à la lettre les règles d’hygiène.
Lorsque les derniers détails ont été apportés, je vous laisse apprécier le résultat, prends de nouveau en photo la zone pigmentée et vous fais part des recommandations post procédure.

Après la séance

À la fin de la micropigmentation, la couleur sera plus intense que le résultat souhaité car votre peau va rejeter 30 à 40% du pigment durant la cicatrisation. Vos paupières pourront être enflées et rougies, ce qui tout à fait normal et devrait rentrer dans l’ordre dès le lendemain, au plus tard sous 72h. En revanche, si au-delà de 48 heures une réaction particulière se produit, veillez à consulter votre médecin traitant.

Quelques jours après la procédure, il se peut que la zone vous semble trop claire en raison de la présence de la lymphe, liquide corporel destiné à favoriser la cicatrisation, qui créé un filtre sur votre pigmentation. Soyez patiente, le résultat définitif sera visible au bout de quatre semaines, ce qui correspond au renouvellement complet de la peau de la zone traitée ainsi que sa complète cicatrisation.

Il est indispensable que vous respectiez l’ensemble des recommandations* pré et post procédure afin d’optimiser la tenue de votre micropigmentation et prévenir le risque infectieux.

À faire :
Hydrater la zone pigmentée avec une crème cicatrisante adaptée – par exemple à la Vitamine A (demandez conseil à votre médecin traitent ou à votre pharmacien). Appliquez-la en couche très fines à l’aide d’un coton tige neuf et en ayant les mains bien propres, deux fois par jour pendant 7 jours ;
Contournez la zone pigmentée lors du nettoyage de votre visage ;
Lavez vos cheveux la tête en bas ou en arrière ;
Tâchez de dormir sur le dos, le cas échéant utilisez une taie d’oreiller foncée et changez-la régulièrement.

À ne surtout pas faire :
Ne pas toucher la zone pigmentée avec les mains sales ;
Ne pas laisser la zone pigmentée entrer en contact avec l’eau, l’humidité ou la transpiration durant les 7 jours qui suivent la pigmentation ;
N’appliquer ni savon, ni produit démaquillant, ni crème hydratante, ni maquillage, ni autre produit que la crème cicatrisante sur la zone pigmentée avant la disparition totale des petites peaux éventuelles, c’est à dire pendant environ 10 jours ;
Ne pas exposer directement la zone pigmentée aux UV pendant les 15 jours qui suivent la pigmentation ;
Ne pas frotter la zone pigmentée, ni arracher les petites peaux éventuelles.

* Recommandations conformes au décret n°2008-149 du 19 février 2008 et l’arrêté du 3 décembre 2008 du Ministère de la Santé Publique

Lors du processus de cicatrisation, il est normal (mais pas systématique) de voir des petites peaux chargées en pigments se détacher de la zone. Veillez à ne surtout pas les arracher ni les frotter : l’objectif est de les conserver le plus longtemps possible afin de permettre une tenue optimale du pigment. Laissez-les donc tomber naturellement et, au besoin, plaquez-les sur la peau à l’aide d’un peu de crème cicatrisante. Un assèchement cutané et de légères démangeaisons peuvent normalement être observées pendant la cicatrisation. C’est pourquoi il est important d’hydrater la zone en appliquant une crème cicatrisante (toujours en couches très fine, à l’aide d’une coton-tige neuf et les mains toujours bien propres).

Tant q’u’il y a des petites peaux, donc pendant les 10 premiers jours, il faut éviter de maquiller la zone pigmentée et d’y appliquer tout autre produit cosmétique. Mais passé ce délai, vous pouvez tout à fait vous maquiller comme à votre habitude.

  • Cela varie d’une personne à l’autre, en fonction notamment :
    des caractéristiques de la peau (typologie, pH, élasticité, régénération cellulaire),
    des soins apportés (types de crèmes appliquées, fréquence des gommages, exposition aux UV)
    et de l’équilibre hormonal (traitements).
  • À l’issue de la première séance, une micropigmentation des yeux dure en moyenne 12 à 18 mois.
  • Puis, le fait de réintroduire du pigment sous la peau lors d’entretiens occasionnels allongera la durée de vie de votre micropigmentation ou vous permettra de la modifier.

Afin que la couleur réponde au mieux à vos attentes, j’utilise préférentiellement les nuances de bruns et taupes d’une gamme de pigments de grande qualité. Ces pigments sont parfaitement compatibles avec la peau humaine, et donc très stables dans le temps. La couleur évoluera donc simplement en s’atténuant.

Scroll to Top